L’enfant de 3 à 6 ans

C’est la période durant laquelle l’enfant veut modifier la hiérarchie. Il veut être le « chef »! Il comprend que les adultes décident pour lui et ça ne lui plaît pas. Il veut faire ses propres choix et que ça se passe comme il le souhaite. Mais il est aussi dans cette ambivalence, « je suis grand » et donc il veut tout faire tout seul et quand ça l’arrange « je suis petit » et il veut que l’adulte fasse à sa place. Il grandit, a envie de plus d’autonomie mais il comprend également qu’en grandissant il « perd des avantages de petit ». D’où ce va-et-vient dans ses comportements. Le jeu symbolique (jouer à papa et maman, jouer au docteur, à la maitresse d’école, etc.) se met en place. Il est très important car il permet à l’enfant de s’identifier à une personne et de revivre des événements pour les comprendre et les intégrer.

L’enfant entre 0 et 3 ans en quelques mots

L’enfant développe une quantité impressionnante de compétences. Du nouveau-né, totalement dépendant de l’adulte, à l’enfant de 3 ans qui s’affirme avec des « non » déterminés, les étapes sont nombreuses.

Entre 0 et 1 an : la découverte de son corps est un élément-clé de son développement. Petit à petit, il va prendre conscience qu’il est un être à part entière. La découverte de sa corporalité, par exemple la  coordination de ses mouvements, va occuper les premiers mois de sa vie. Il va les affiner chaque jour un peu plus, pour apprendre à se tourner sur le ventre, acquérir « le quatre pattes » ou le déplacement sur les fesses jusqu’à la marche! Hormis les compétences physiques, il va découvrir de nouvelles sensations qu’il n’avait pas in utéro : la faim, la soif, la douleur, le plaisir…

Le bébé

J’ai travaillé près de 20 ans dans diverses structures d’accueil de l’enfance et la plus grande partie de ces années, je les ai passées en secteur nurserie (enfants de 3 mois à 18 mois env.). Beaucoup de gens me disait : « Ho c’est trop chou, travailler avec des bébés! », « C’est mignon un bébé, c’est tout innocent! » et parfois on me disait, « Ce n’est pas vraiment un travail, tu t’amuses toute la journée! »

Hé bien, non! Ce n’est pas du tout comme ça un bébé. Ce n’est pas un petit être innocent qui fait « areu,areu », qui dort quand on le met au lit, qui boit son biberon en plongeant son regard dans le votre, qui sent bon le savon et le talc, qui sourit dès qu’il vous voit.

Maman et Madame Culpabilité

« Je ne suis pas à la hauteur! », « J’ai tout le temps peur de faire faux, de ne pas en faire assez. », « Si je ne suis pas une bonne mère, mon enfant ne m’aimera pas! », « De toute manière, c’est toujours à cause de moi que les enfants ne vont pas bien. », etc. Toutes ces phrases d’auto-flagellation, je les entends tous les jours dans les séances avec les mamans. Ce sentiment s’appelle CULPABILITE!