Les croyances

« La croyance est le processus mental expérimenté par une personne qui adhère à une thèse ou une hypothèse, de façon qu’elle les considère comme vérité, indépendamment des faits, ou de l’absence de faits, confirmant ou infirmant cette thèse ou cette hypothèse. » Définition Wikipédia.

Dans les accompagnements que je fais avec les mamans, je travaille régulièrement sur les croyances. Celles-ci sont multiples, il y a autant de croyances que de mamans. Cependant, certaines reviennent plus fréquemment. Il est important d’en prendre conscience pour s’en libérer et retrouver confiance, tranquillité et légèreté. Voici les trois croyances que je rencontre le plus fréquemment :

J’ai perdu ma mitaine (texte de Nancy Doyon)

La société a changé et l’école aussi. Les services de garde sont remplis à pleine capacité et les enfants dînent presque tous à l’école. Nous avons pensé vous décrire ici une journée typique d’un enfant de six ans qui fréquente le service de garde de l’école.

Tout d’abord, la journée commence à la maison par le réveil de votre enfant. Dans la majorité des cas, c’est vous… qui devez les réveiller. Puis, c’est le déjeuner, les vêtements et son habit de neige qu’il mettra pour la première fois de la journée. Déjà, les premiers «dépêche-toi! » se feront entendre.

Comprendre ne veut pas dire accepter!

Les vacances de Noël sont derrière nous, elles auront été plus ou moins intenses, festives et/ou fatigantes. Pour les enfants, elles auront été synonymes d’attente, d’excitation, de changement de rythme. Reprendre la cadence et remettre les règles en place vont demander de mettre un peu plus d’énergie que d’habitude.

La période de fin d’année est souvent liée aux moments de partage (un apéro par çi, une fondue par là…). Entre les grands-parents, les parrains-marraines, les tontons et tatas, les amis, etc. Tout le monde veut voir les enfants pour recevoir un bisou, donner un cadeau… Autant dire que cela peut vite créer un sacré méli-mélo émotionnel avec une accumulation de fatigue et de tensions nerveuses chez les enfants (chez les adultes aussi 😉

Nouveauté 2019

Je vous parle souvent de vos compétences, vos ressources, vos émotions… ce qui suscite toujours beaucoup de réactions et de questions et j’en suis ravie. Cela m’a permis de mieux cerner vos besoins et vos attentes. Afin de vous aider à voir plus clair dans votre méli-mélo émotionnel et mettre en lumière vos forces de femme et de mère, j’ai mis sur pied un suivi sur mesure avec l’arbre de vie ! Celui-ci est un support puissant qui permet d’aller explorer les différents aspects de votre vie et de faire renaître mille et une étincelles dans votre quotidien.

Les valeurs

Il est difficile de définir le mot valeur car celui-ci a plusieurs significations. De manière très succincte, je dirai que les valeurs sont « le bien et le mal ». Dans une famille, les valeurs disent ce qu’il est permis de faire ou pas. Nous avons reçu des valeurs de nos parents. Certaines sont rejetées, d’autres transmises à nos enfants. A leur tour, ils choisiront des valeurs et en excluront certaines. Toute éducation transmet des valeurs.

Le stress est plus contagieux que la gastro!

Mot à la mode, mal du siècle… Il est tout le temps et partout (travail, famille, amis). Parfois clairement identifié, parfois il s’immisce de manière beaucoup plus sournoise. Le stress, un complice du quotidien qu’il est bon de tenir à distance.

Selon le Larousse, la définition du stress est : « état réactionnel de l’organisme soumis à une agression brusque. (De l’anglais stress, effort intense) »

Jouer dehors

Jouer dehors, sauter dans les flaques… sortir par tous les temps !

L’automne pointe le bout de son nez. Les températures oscillent beaucoup et les changements de temps sont rapides et fréquents. Ce n’est pas pour autant que les enfants n’ont plus besoin de jouer dehors. Même sous la pluie, avec du vent ou dans la neige, être dehors apporte de nombreux bienfaits tant au corps qu’à l’esprit ! En voici quelques-uns :